Le cimetière

Le cimetière :

Dans la rangée du haut, on peut voir:

André Gay, décédé le 29 Janvier 1915, à l’âge de 75 ans. Bien qu’originaire de Chambonnière, il ne faisait pas partie de la branche Lamy, autres Gay, possédant leur Cimetière privé. Son fils, surnommé “Le marmiton” fut un temps le fossoyeur communal. Ses paroles de condoléances “Ah mon pauve monde, ou s’néchappera don gin” sont restées célèbres.., et véridiques.

Toujours dans la rangée du haut, un tombeau en pierre de Volvic, de bonne facture retient l’attention. 11 portent la mention “Famille Depalle Philibert” et une plaque rapportée “Pierre Depalle décédé le 19 Juin 1928 dans sa 64ème année”. Contrairement à une première idée, Philibert est un nom de famille, puisque l’état-civil de St-Clément à la date du 6Juillet 1862, indique le mariage de François Philibert, 28 ans, sabotier, né à Lapalisse de père et mère inconnus avec Marie Goutayer,26 ans, fille de Jean et Anne Goutayer mariés à St-Clément le 24 Février 1835 et paraissant résider vers le hameau Malatray.

Le couple Philibert eut au moins 2 filles. L’aînée, Benoîte, épousait le 4 Mai 1879 à St-Clément, Claude Fradin de Malatray et devenait le 16 Novembre 1920 la belle-mère de Félicie Goffiard, du hameau Les Bruyères de La Chabanne, cette dernière épousant ce jour Claude Fradin (fils du précédent) de Malatray. Une seconde fille, Marie, née à Ladret le 23 Novembre 1866, épousait le 10 Avril 1891, à La Chabanne, Pierre Depalle, sabotier àJonon et s’installait à Ladret auprès de ses parents.

Dans le milieu du cimetière une pierre tombale dangereusement penchée; c’est la tombe des Ossedat-Laffias de Boissard. La dernière inhumation est celle de Jean-Jacques Ossedat, décédé le 17 Mars 1925, à l’âge de 83 ans. Né en 1842 à Arconsat (Puy-de-Dôme), il avait épousé en 1873 à La Chabanne, Marie Louise Laffias de la Presle décédée le 5 Avril 1903 à 57 ans. Leur fille unique est probablement décédée en 1897 à l’âge de 18 ans… Ainsi prenait fin l’odyssée de cette famille d’origine auvergnate que l’achat du domaine de Boissard avait introduite dans notre pays.

Extrait BM 1996

Robert GAY

 

Les mystères du cimetière :

 Parmi les tombes en état d’abandon, ou dont les défunts sont sans descendance, on remarque:

Dans le bas et en dehors de tout alignement, celle du 1er Curé de la paroisse de 1844 à 1877…

Antoine Chantelot, né le 10 Août 1809 à St-Priest-la-Prugne, au village Vallas (hameau au sud du bourg, en direction de St Just).

L’acte de mariage de ses parents, du 26 Août 1808 dit Jean Chantelot, 25 ans, charron au village Molette et Claudine Picarle, 23 ans, chez ses parents à VaIlas.

Or l’Abbé Chantelot fut ressortissant du diocèse de Moulins, puisque d’abord vicaire à St-Clément, et desservant occasionnel de la nouvelle église de La Chabanne, il en devint le curé pendant 33 ans et 3 mois, avant de décéder le 18 Août 1877 à 68 ans. Sans doute ses parents avaient-ils déménagé sur Laprugne où serait née sa soeur Marguerite-Philomène vers 1827.. .En tout cas, sa tombe auprès de celle de son frère, indique la date de son décès : 8 Mai 1867, à l’âge de 40 ans. Pendant les 23 ans passés à la cure de La Chabanne elle s’occupait, outre son ménage, de l’entretien du linge d’église. L’un et l’autre firent à la paroisse des dons assez importants. Le nom de famille perdura chez Vallas, puisque vers 1890, un Chantelot, dit Bijon, y était constructeur de roues de moulins et autres agencements hydrauliques (conduites forcées en bois); lui-même possédait un “setchao” sur le ruisseau en contre-bas du hameau. La scierie Gay lui doit sa première installation.

Côté Ouest on trouve la tombe des premiers instituteurs publics, concession à perpétuité offerte par le Conseil Municipal.

Gaspard Gouttefayge, décédé le 8 Avril 1905 à l’âge de 62 ans, instituteur au bourg Né à Tours-sur-Meymont, canton de Si-Dié d’Auvergne (Puy-de-Dôme) fils de Antoine et de Passard Françoise, il épousa Marie Lagat, née à Pallas, canton de Cunihat (Puy-de-Dôme) décédée le 19 Juin 1909.

Les témoins de l’acte de décès étaient JB. Lafaye Maire, Durantet Denis (dit le Bion) 67 .ms Garde Champêtre et Cros <<< tailleur d’habits au bourg.

Robert GAY