1er plan d’aô mort

1er plan d’aô mort … :

Situé entre la Presle et le “Marcou” officiellement le “Pré Bonnet”. . . Les registres de Saint Clément en parlent à la date du 17 juillet 1729.

François Essartier, marié dans la paroisse de Loddes, est décédé âgé d’environ 26 ans, après avoir reçu un coup de fusil au travers du corps, par quelqu’un des employés des gabelles, le quinte du dit mois… Inhumé en présence de Louis et Gilbert Larivière.

Il y avait donc par là, un lieu de passage pour le transport en fraude, du sel de contrebande. Mais les gabelous veillaient et avaient des fusils, ils s’en servaient à l’occasion…

Cet impôt, la gabelle, fut créé vers 1350 sous le roi Jean le Bon, (lui, prisonnier des anglais, fit lever cette taxe pour permettre de constituer la rançon en vue de sa libération). Bien sûr, elle devait être exceptionnelle et provisoire.., elle le fut pendant 440 ans…

Donc le peuple des environs, ému par cet évènement, éleva comme c’était l’habitude en pareil cas, un signe religieux sur les lieux du drame…

A ce jour, persiste encore une croix, mal en point, mais présente et heureusement soutenue de tous côtés par des noisetiers au moins cinquantenaires… Ce site est-il appelé à tomber dans l’oubli Submergé qu’il est par des drames plus récents et d’une autre ampleur… L’avenir le dira.

Robert Gay